Les anticorps monoclonaux bispécifiques possèdent deux bras. Ce sont des anticorps manipulés de manière que chacun de leurs deux bras puissent se lier à un antigène (1) différent. Les avantages sont multiples. De telles molécules peuvent en principe opérer de manière nettement plus spécifique en ciblant non pas un, comme le font les anticorps monoclonaux conventionnels, mais deux types de récepteurs situés à la surface de l’organisme que l’on veut éliminer, pour le myélome les plasmocytes. Les risques de toucher des cellules saines, non visées par la thérapie, diminuent d’autant.

(1) Un antigène est une macromolécule naturelle ou synthétique qui, reconnue par des anticorps ou des cellules du système immunitaire d’un organisme, est capable de déclencher chez celui-ci une réponse immunitaire

Plusieurs essais cliniques visant le développement d’anticorps bispécifiques, qui pour la plupart pourront être administrés en sous-cutané, sont engagés ou en cours d’engagement, leur développement devrait s’intensifier à partir de 2022.

Les deux dossiers d’accès précoce suivants sont en cours d’instruction.

  • Le teclistamab, un anticorps ciblant à la fois l’antigène de maturation des cellules B (B-cell maturation antigen, BCMA) et les récepteurs CD3 des cellules T.

Nota :  Le dossier d’accès précoce est en cours d’instruction par la HAS.

  • Le talquetamab, un anticorps monoclonal bispécifique ciblant les récepteurs GPRC5D et les récepteurs CD3 des cellules T.
  • L’élotuzumab (Empliciti®), un anticorps qui possède deux mécanismes d’action complémentaires. Il se fixe directement sur les cellules du myélome multiple qui surexpriment SLAMF7 et induisent un mécanisme de cytotoxicité. Cette interaction diminue l’adhésion des cellules myélomateuses aux cellules stromales de la moëlle osseuse, favorisant ainsi leur apoptose.
  • L’elranatamab, un anticorps ciblant à la fois l’antigène de maturation des cellules B (B-cell maturation antigen, BCMA) et les récepteurs CD3 des cellules T.

Nota :  Cet anticorps devrait prochainement faire l’objet d’une demande pour l’accès précoce.

5 Commentaires

  1. Bonjour,
    “cellules stromales de la moëlle osseuse, favorisant ainsi leur apoptose.”
    Désolé je n’ai rien compris.
    Sans recherche complémentaire et je pense que je ne suis pas le seul j’éprouve des difficultés de compréhension.
    Peut-être du secours du côté de wiki qui sait?
    Amicalement
    Le Cube

    1. Bonjour lecube,
      Merci pour votre commentaire. En effet, il est parfois difficile de comprendre les mécanismes de notre maladie et les traitements proposés. Sans formation médicale spécifique les concepts peuvent nous dépasser parfois. Dans le cas présent des bispécifiques, notre compréhension est particulièrement sollicitée. De plus, la phrase citée semble de souffrir d’une petite faute d’orthographe. Il convent d’enlever le point de ponctuation avant “cellules stromales” et lire:
      “Cette interaction diminue l’adhésion des cellules myélomateuses aux cellules stromales de la moëlle osseuse, favorisant ainsi leur apoptose.”
      Bref, les cellules malades meurent.
      Quelques définitions:
      cellules myélomateuses: c-à-d les plasmocytes malades
      cellules stromales: c-à-d les sortes de niche pour les cellules T et B
      apoptose: c-à-d la mort cellulaire

Laisser un commentaire